Quelle est l'évolution des marchés financiers ?

bureau haut

Aujourd'hui, on peut dire que ce sont les marchés financiers qui dominent le monde. Il suffit de voir les conséquences désastreuses du crack de l'immobilier américain en 2007 et 2008 - qui a plongé le monde entier dans une terrible récession - pour s'en persuader. Il a ensuite été suivi par le krach boursier de juillet et août 2011, suite au ralentissement persistant de la croissance en Amérique du Nord et en Europe et également à la crise grecque qui perdure jusqu'à aujourd'hui.

Cela veut dire que les particuliers, les institutionnels ou encore les sociétés spécialisées dans les placements financiers doivent suivre en permanence l'évolution des marchés financiers afin d'éviter de perdre une partie ou la totalité des capitaux qu'ils ont investis. Or, c'est l'inverse de l'effet escompté, étant donné qu'ils cherchent avant tout à faire fructifier leur argent.

Comment suivre l'évolution des marchés financiers ?

Il appartient aux spécialistes ainsi qu'aux analystes de suivre l'évolution des marchés financiers. En effet, il existe un grand nombre des facteurs qui entrent en jeu et qui déterminent, ensuite, la hausse ou la baisse d'une action ou de toute autre valeur en bourse. Il est, par conséquent, recommandé de contacter au préalable une agence spécialisée comme la compagnie Vernes & Associés SA, présidé par Cyrille Vernes lui-même, possède une longue expérience dans ce domaine précis.

Depuis 1982, le holding Vernes & Associés SA constitue une référence de choix pour les particuliers et les institutionnels qui souhaitent placer leurs capitaux en bourse. Grâce à la clairvoyance et la grande expérience de Cyrille Vernes, toute une clientèle internationale peut donc placer des sommes importantes sur diverses sociétés en ayant bénéficié de toute une gamme d'analyses et d'outils de prédiction avant de passer l'investissement.

Mais ceux qui désirent savoir quelle est l'évolution des marchés financiers (site officiel : https://cyrillevernes.wordpress.com/) peuvent tout de même se baser sur 3 indicateurs qui peuvent déjà leur donner une direction. Il s'agit du :

  • Libor 3 mois : pour ceux qui l'ignorent, le London InterBank Offered Rate ou Libor est un taux interbancaire qui se calcule jour après jour en se basant sur les déclarations des plus grandes banques du marché interbancaire de Londres. Il s'agit donc du taux avec lequel les banques prêtent et empruntent de l'argent entre elles, et sans garantie. Lorsque le taux du Libor est plus élevé par rapport au taux directeur de la Banque Centrale Européenne (BCE), cela signifie que les banques ne souhaitent pas se prêter entre elles.
  • La volatilité des actions ou « Volatilté Index » (VIX) en anglais : elle mesure la volatilité escomptée sur le S&P 500. Les spécialistes estiment qu'elle est forte quand cet indice dépasse 30. Et quand celui-ci est élevé, cela indique que l'aversion au risque est forte.
  • Le spread des obligations à haut rendement : il s'agit de l'écart de rendement entre les obligations risquées ou « junk bonds » en anglais et leurs équivalents qualifiés de sûrs et qui sont bien notés. Cet indice est exprimé en points de base et plus, cet écart est important, plus l'aversion au risque est grande.


Les articles