Abandon de poste en CDI : l’essentiel à savoir sur les risques et avantages

Le contrat de travail est un acte qui définit les conductions et règles de travail entre un employeur et un salarié. Mais il est souvent constaté que pour des raisons diverses certains salariés abandonnent leur poste. Lisez cet article pour avoir plus détails sur les risques et avantages de l’abandon de poste en CDI.

Quand dit-on qu'il y a abandon de poste ?

On parle d’abandon de poste lorsqu’un salarié s’absente volontairement de son poste pendant les heures de travail prévu dans la signature de son contrat. Pour avoir plus d’information sur la notion de l’abandon de poste, cliquez ici pour en savoir plus. En d’autres termes, l’abandon de poste s’explique par la cessation de travail de façon prolongée sans justification valable ou de demande d’autorisation auprès de son employeur. Cette notion fait souvent objet de polémique parce qu’elle est assimilée à la démission de poste. Cependant, il faut noter qu’il existe une différence entre démission et abandon. Si l’abandon est le fait de laisser son poste sans justification, la démission se définit comme un départ anticipé et résiliation de contrat.

Risques et avantages de l’abandon de poste en CDI

Tout d’abord, il est à rappeler que les abandons de poste n’ont pas les causes. Si certaines personnes abandonnent leur poste pour des raisons d’un nouvel emploi plus rémunérateur, d’autres abandonnements en guise de revendications des conditions de travail. Ceci étant, dans le cas où l’abandon est relatif à une revendication, il permet d’obtenir gain de cause auprès de son employeur après des échanges. Dans le second cas, l’abandon de poste permet de trouver un meilleur contrat même si les risques sont énormes, car cela peut engendrer votre licenciement. Toutefois, vous pouvez bénéficier des indemnités de chômage puisque votre contrat est à durée indéterminée. En plus d’être dédommagé par votre employeur, vous gagner aussi votre salaire avec votre nouvel emploi.